Offre de rentrée ! Profitez de -50% sur le premier mois en programmant une démo !

CCTP gros oeuvre : modèles, exemples et méthode

Vous êtes sur le point de rédiger un CCTP gros œuvre ? Accédez à nos conseils et méthode pour rédiger un document complet et fiable. Bénéficiez de nos exemples et modèles de descriptifs techniques.

+1 500 architectes et B.E et économistes utilisent AGLO

Avec AGLO rédigez des CCTP gros œuvre « béton » 

Bibliothèque de CCTP gros oeuvre

Accédez aux 3 généralités et 40 000 articles rédigés et mis à jours hebdomadairement par le CSTB.

Un moteur de recherche puissant

Décrivez les début de votre descriptifs, notre moteur de recherche vous suggèrera les meilleurs articles.

CCTP et DPGF sur une seule interface

Votre CCTP gros oeuvre est relié à votre DPGF. Une modification sur l’un est directement reportée sur l’autre.

Une prise en main sans formation

Aucune formation nécessaire pour se servir d’AGLO. Toutes les interfaces sont pensées pour la facilité d’utilisation

Modèles de CCTP gros œuvre 

Découvrez quelques descriptifs techniques à inclure dans vos CCTP gros oeuvre.

Exemples ce CCTP gros œuvre génériques

Généralités gros œuvre

A.1 – OBJET DU DOCUMENT. 

L’objet a pour objectif de détailler le déroulement et la construction de la structure d’une maison en ossature bois, située à XXX et dans le XXX.

A.2 – CONNAISSANCE DU DOSSIER

Les entrepreneurs  sont tenus  responsables de contrôler les documents, plans et renseignements divers dont ils ont pris connaissance. Ils doivent également tenir compte du dossier de corps d’État, et ne peuvent pas en stipuler l’ignorance. Grâce à ces mesures l’offre de l’Entreprise est ainsi faite avec la pleine connaissance des interfaces et sujétions que les différents corps d’état entraînent sur les ouvrages du lot.

A.3 – ETAT DES LIEUX

Les entrepreneurs sont tenus de se rendre sur les lieux, afin d’évaluer les difficultés techniques de réalisation des travaux demandés sur le futur site de construction. Il ne sera possible pour eux d’invoquer dans le futur leur ignorance de ces difficultés.

A.4 – COORDINATION

En ce qui concerne la coordination, l’entrepreneur se doit de respecter le  planning défini antérieurement avec le pilote de l’opération. Il est également tenu de remettre, dans les délais impartis, aux autres corps d’État,l‘intégralité des documents nécessaires à l’exécution de leurs travaux, notamment: réservations, encombrement des matériels, etc.

L’entrepreneur devra s’assurer aussi que les documents indispensables à la réalisation de ouvrages lui sont donnés en temps utile, particulièrement pour les sujétions apportées par les prestations des autres corps d’État.

.

Il est également nécessaire d’intégrer dans le planning des travaux l’intégralité des délais indispensables aux démarches administratives et autorisations préalables pour la bonne  exécution des prestations.

A.5. OBLIGATION DE L’ENTREPRENEUR

En termes d’obligation l’entrepreneur se doit d’informer sur la destination des ouvrages qui lui ont été assignés tout en devant prendre  connaissance du terrain et du site.

Les C.C.T.P. ne sont pas limitatifs, l’entrepreneur doit avertir et ajouter dans sa proposition chaque détail permettant la meilleure finition des ouvrages.Après cela, il ne peut invoquer son ignorance  dans la réalisation de  certains travaux indispensables à une réalisation parfaite et complète des ouvrages.

Il  est tenu de tout mettre en œuvre pour mener à bien les travaux qui lui sont confiés tout en respectant le timing mis en place i par le pilote de l’

opération. L’entreprise se doit d’obtenir des résultats sur les missions auxquelles elle a été assignée.

En termes de prix, sont associés et inclus l’intégralité des  détails et sujétions indispensables à une exécution complète des ouvrages conformément au x D.T.U., normes françaises, européennes ou reconnues équivalentes, lois, arrêtés, règlements nationaux et départementaux en vigueur au moment de l’exécution des travaux.

B – PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

– OBJET SOMMAIRE DES TRAVAUX

Les travaux ont pour objectif la construction d’une maison en ossature bois équipée de planchers en dalles de bois contre-lamellé. Les fondations sont des semelles filantes en Ba…

 Accéder au descriptif complet

Démolition d'une fondation en maçonnerie

UNITÉ D’OUVRAGE GFD020: DÉMOLITION D’UNE FONDATION EN MAÇONNERIE.

CLAUSES TECHNIQUES

Démolition d’une fondation en maçonnerie de brique pleine en terre cuite, allant jusqu’à 2,1 mètre d’une profondeur maximale, à l’aide de marteau piqueur et suivi d’un chargement manuel dans le camion ou la benne.

CRITÈRE POUR LE MÉTRÉ

Volume obtenu avec les ressources  graphiques du Projet.

CLAUSES PRÉALABLES DEVANT ÊTRE REMPLIES AVANT L’EXÉCUTION DES UNITÉS D’OUVRAGE DE L’ÉLÉMENT PORTEUR.

Les surfaces à démolir seront ciblées et marquées au préalable. La fondation qui devra être démolie ne se retrouvera  contrainte par aucun type d’action.

DU SOUS-TRAITANT.

Le directeur de l’exécution enverra par écrit  la confirmation, pour valider l’ouvrage, du  programme de travail prévu , conforme au Projet de Démolition.

PROCESSUS D’EXÉCUTION

PHASES D’EXÉCUTION.

Etape de démolition de la structure. Fragmentation des décombres en pièces transportables et utilisables. Retrait et stockage des décombres. Nettoyage des restes d’ouvrages. Chargement manuel des décombres dans les véhicules de transport

CLAUSES DE FINALISATION.

Dans ce cas la, il n’y aura pas de parties instable

Fouilles pour semelles filantes

Fouilles en tranchées pour réalisation de fondations type semelles filantes. Les tranches doivent s’implanter au minimum 0,5 mètre dans la couche Calcaire Blanchâtre. 

Plafond suspendu composé de dalles en laine de roche

  •   Fourniture et pose de plafonds suspendus en laine de roche de forte densité y compris réservations indiquées sur les plans 
  •   mise en œuvre du plafond conforme à la norme au NF DTU 58.1 
  •   ossature apparente ;
  •   ossature cachée ;
  •   système d’installation : 
  •   hauteur du plénum : 
  •   dimensions des dalles : x x mm ;
  •   bords des dalles feuillurées.  usinées, droits,biseautés ;
  •   bords des dalles : autre 
  •   revêtement de surface : vinyle 
  •   revêtement de surface : autre 
  •   finition face apparente : lisse, perforée ,autre, couleur : (RAL) 
  •   traitement antifongique et antibactérien …

Micropieux

UNITÉ D’OUVRAGE GFM030: MICROPIEU AVEC ARMATURE DE PROFILÉ TUBULAIRE EN ACIER.

CLAUSES TECHNIQUES

Micropieux allant jusqu’à 16 mètres de longueur et 114,3 millimètres de diamètre nominal, composé de profil tubulaire avec filet, en acier NF EN ISO 11960 N-80, avec limite élastique 562 N/mm², de 60,3 mm de diamètre extérieur et 4,9 millimètres d’épaisseur, et d’un coulis de ciment CEM I 39,7N, avec un rapport eau/ciment de 0,5 dosé au poids, versé par l’intérieur de l’armature via système de remplissage globale unitaire (IU); pour fondation, suivra du chargement manuel des véhicules de transport du reste des matériaux de remplissage et des autres déchets créés pendant les travaux.

NORME APPLIQUÉE

Exécution, contrôle et documentation: NF EN 14199. Exécution des travaux géotechniques spéciaux. Micropieux.

CRITÈRE POUR LE MÉTRÉ

Longueur calculée selon les ressources graphiques du Projet, augmentée d’un mètre par la conséquence du bulbe.

CLAUSES PRÉALABLES DEVANT ÊTRE REMPLIES AVANT L’EXÉCUTION DES UNITÉS D’OUVRAGE DE L’ÉLÉMENT PORTEUR.

Seront à disposition des données topographiques et géotechniques, obtenues grâce à l’étude géotechnique correspondante au terrain réalisée par un laboratoire reconnu dans le domaine technique ciblé et qui comportera , également les données suivantes: la découpe stratigraphique, la cote du niveau phréatique, le niveau d’accessibilité du terrain et les caractéristiques mécaniques du terrain, ainsi que la détermination estimée pour la fondation. Avant de déplacer la machine à pieux et celles auxiliaires sur le chantier, on vérifiera qu’elles tiennent sur l’emplacement de travail et qu’elles peuvent être déplacées sans problème, de façon à ce que l’emplacement de tous les micropieux soit correct, selon l’ordre d’exécution des pieux. On vérifiera que l’accès à l’ouvrage est adapté et qu’on dispose de la plateforme de travail adapté. Avant de procéder aux travaux de perforation, toutes les conduites aériennes qui affectent la zone de travail seront déviées. Seront également éliminés ou rectifiés tous les éléments enterrés qui interfèrent directement avec les travaux ou qui, par leur proximité, viennent perturber la stabilité du terrain pendant le processus d’exécution du micropieu. Il sera aussi important d’observer si tous les éléments pouvant perturber les travaux ont été enlevés.

DU SOUS-TRAITANT.

Sera également à disposition une série d’autres moyens listés sur le futur chantier, en prévision de

Accéder au descriptif complet

Semelles sur un groupe de micropieux

UNITÉ D’OUVRAGE GFG010: SEMELLE SUR UN GROUPE DE MICROPIEUX.

Selon les difficultés du terrain, comme la présence d’eau avec des substances agressives, on sélectionnera le ciment le plus adapté pour la fabrication du béton, ainsi que son dosage et la perméabilité et l’épaisseur de recouvrement des armatures.

CLAUSES TECHNIQUES

Semelle sur pieux en béton armé, intégrant des têtes de micropieux étêtés, fabriquées avec béton C25/30 (XC1(F); D10; S3; Cl 0,4) prêt à l’emploi, et coulage depuis le camion, et acier Fe E 500, avec une quantité approximative de 90 kg/m³, correspondant à toutes les armatures propres, en attente des éléments de liaison et celle en attente de redressement des charges, et ainsi que celles en attente du poteau qui servira de base pour transmettre les charges aux micropieux. Le dispositif intégré le fil de fer à lier et les séparateurs.

NORME APPLIQUÉE

Élaboration, transport et mise en oeuvre du béton:

 Accéder au descriptif complet

Dallage en béton

UNITÉ D’OUVRAGE GBD010: DALLAGE EN BÉTON.

CLAUSES TECHNIQUES

Dallage en béton massif de 9 centimètres d’épaisseur, conçu à l’aide du béton C16/20 (X0(F); D10; S3; Cl 1,0) prêt à l’emploi et coulage depuis le camion, extension et vibrage manuel via règle vibrante, sans traitement de sa surface avec des joints de retrait de 6 millimètres d’épaisseur, via découpe à l’aide d’un disque à diamant. Sont également pris en compte le panneau de polystyrène expansé de 4 centimètres d’épaisseur, pour l’exécution des joints de rétraction..

NORME APPLIQUÉE

Élaboration, transport et mise en oeuvre du béton:

 

NF EN 206-1. Béton. Partie 1: Spécification, performances, production et conformité

 

NF EN 13670. Exécution des structures en béton

 

NF P 18-201. DTU 21. Travaux de bâtiment. Exécution des ouvrages en béton

CRITÈRE POUR LE MÉTRÉ

Surface mesurée selon les ressources graphiques du Projet.

CLAUSES PRÉALABLES NÉCESSITANT D’ÊTRE RÉDIGÉES PRÉALABLEMENT L’EXÉCUTION DES UNITÉS D’OUVRAGE DE L’ÉLÉMENT PORTEUR

On examinera si la surface de base contient une planéité adéquate, qu’elle respecte les valeurs résistantes prises en compte dans l’hypothèse de calcul, et qu’elle ne contient pas de dépressions, de bosses ou de matériaux sensibles aux froids

Poteau en bois lamellé collé

UNITÉ D’OUVRAGE GOB040 : POTEAU EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ.MESURES POUR ASSURER LA COMPATIBILITÉ ENTRE LES DIFFÉRENTS PRODUITS, ÉLÉMENTS ET SYSTÈMES CONSTRUCTIFS QUI COMPOSENT L’UNITÉ D’OUVRAGE.

Il est déconseillé d’associer le bois avec le ciment et la chaux.

CLAUSES TECHNIQUES

Poteau en bois laminé collé homogène de douglas provenant de la France, de 39 millimètres d’épaisseur des lames, de 90×230 mm de section, classe résistante GL-24h et classe E1 en émission de formaldéhyde selon NF EN 14080; pour classe d’emploi 1 selon NF EN 335, avec résistance face aux agents biotiques qui équivalent à la classe de pénétration NP1 selon NF EN 351-1, avec finition brossée.

NORME APPLIQUÉE

Exécution: DTU 31.2. Travaux de bâtiments. Construction de maisons et bâtiments à ossature en bois.

CRITÈRE POUR LE MÉTRÉ

Volume mesuré selon les ressource graphique du Projet, en se servant   des dimensions transversales les plus hautes pour les pièces n’ayant pas de sections rectangulaires ou carrées, et ayant la longueur comprenant les appuis.

Un logiciel de CCTP gratuit

Accedez à des exemples de CCTP gros oeuvre gratuitement 

Un exemple d'un logiciel permettant de créer une DPGF
 AGLO-Essentiel – GRATUIT

Avec AGLO essentiel rédigez autant de CCTP que vous le souhaitez. Vous avez accès sans besoin de carte bancaire à l’interface de rédaction de CCTP et d’appels d’offre.

AGLO – Pro – Abonnement mensuel sans engagement

En obtenant la version Pro, bénéficiez des 35 généralités du CSTB et rédigez des CCTP de plus grosse envergure.

AGLO – Essentiel – Abonnement mensuel sans engagement

Avec la version Intégral vous accédez aux 40 000 articles du CSTB et n’ayez plus aucune limite sur la taille de vos CCTP et DPGF.

Un logiciel de CCTP fait pour les architectes et les bureaux d’études

Plateforme de CCTP pour architectes

Que vous ayez tout le CCTP à rédiger ou uniquement les lots architecturaux, AGLO vous permettra de gagner en efficacité et en précision.

Logiciel de CCTP pour bureaux détude

Bureaux d’étude structure, thermique, électrique, environnement ou TCE, accédez à une base de descriptifs techniques très précise et mise à jour en permanence par le CSTB.

Importez vos CCTP via Excel

Transférez tous vos anciens CCTP Excel

Grâce à notre module d’import de DCE, rassemblez tous vos CCTP faits sur Excel dans AGLO.

Vous utilisez déjà un logiciel de CCTP ? Migrez vos données.

Rien de plus simple, exportez vos données en Excel et importez les dans AGLO.

Autres Exemples de CTTP

Découvrez d’autres exemples de CTTP

Sur AGLO accédez à 40 000 articles prérédigés.

Ils témoignent

Essayer AGLO

Aucune installation n’est requise, la prise en main dure 28 secondes top chrono,
et puis nous sommes là  pour vous guider…